Le samedi 7 décembre, le label discographique la Dolce Volta organisera son second festival à Paris, Salle Gaveau avec quatre concerts pour fêter les artistes du catalogue et l’actualité de leurs enregistrements, pour venir à leur rencontre, pour rassembler musiciens venus les écouter, mélomanes et acteurs du monde musical.

Pour La Dolce Volta, toute œuvre gravée est d’abord une musique vivante : chaque interprétation captée par ses soins est le produit d’un dialogue avec l’artiste, de la conception du programme à la réalisation physique de l’album.

Une journée à la fois roborative et diablement excitante – Le Monde

Les notes vivantes

Bâtir un catalogue d’enregistrements n’est en rien comparable à l’occupation, au demeurant tout à fait respectable, du lépidoptériste, qui contemple les plus belles espèces de papillons alignés derrière une vitrine. Pour la Dolce Volta, toute œuvre gravée est d’abord une musique vivante : chaque interprétation captée par ses soins est le produit d’un dialogue avec l’artiste, de la conception du programme à la réalisation physique de l’album.

La Dolce Volta est au service des musiciens qui se reconnaissent aussi comme des artisans, des orfèvres du son. Cela explique que chaque parution soit le fruit d’une maturation au long cours, nécessairement indifférente aux effets de mode et aux bruits envahissants du monde dans lequel, trop souvent, l’instant présent concentre l’oubli du passé et l’indifférence de l’avenir.

Les musiciens qui portent leur projet avec passion, ne viennent donc pas par hasard devant les micros de La Dolce Volta. Peu importe leur âge. Eux seuls savent qu’ils sont prêts. Et c’est lorsqu’ils ont levé tous les doutes, et que leur réflexion est arrivée à son terme, que la lumière rouge peut enfin s’allumer et le silence s’imposer avant que ne résonnent les premières notes de musique.

Lancé il y a huit ans seulement, La Dolce Volta n’a pas tardé à s’imposer comme un des meilleurs éditeurs de disques classiques – Le Figaro

Revivez la première édition du festival La Dolce Volta